QUI SOMMES-NOUS ? WHO ARE WE ?

Photo : Pauline Makoveitchoux

POUR AIDER, FAITES UN DON :

Ponctuel
Mensuellement
Annuellement

Réaliser un don ponctuel

Réaliser un don mensuel

Réaliser un don annuel

Choisir un montant

€5,00
€15,00
€100,00
€5,00
€15,00
€100,00
€5,00
€15,00
€100,00

Ou saisir un montant personnalisé


Votre contribution est appréciée.

Votre contribution est appréciée.

Votre contribution est appréciée.

Faire un donFaire un don mensuelFaire un don annuel

QUI SOMMES-NOUS ?


Nous sommes des survivantes de la prostitution, des victimes de la pornographie, des féministes, personnes en situation de handicap, survivantes du cancer, lesbiennes, bisexuelles … mais des femmes avant tout.

Nous sommes Françaises, Marocaines, Basques, Algériennes, Belges… Nous sommes citoyennes du monde

Nous sommes féministes radicales, abolitionnistes, anti-racistes, militantes universalistes et laïques, LGB & T, pour les libertés individuelles, ou encore militantes pour les droits des enfants & antispécistes. 

#CAPP rassemble de nombreuses femmes non seulement en France, mais aussi en Belgique, au Québec et ailleurs pour combattre le système le plus raciste, xénophobe, pédocriminel et misogyne : le système porno-prosti-tueur. 

WHO ARE WE ?


We are prostitution survivors, victims of pornography, disabled, cancer survivors, lesbians, bisexuals… but we are women before everything else.

We are French, Moroccan, Basque, Algerian, Belgian… We are citizens of the world.

We are radical feminists, abolitionists, anti-racist, secular, universalist, antispecist activists, LGB & T, we support individual freedom and we advocate for children’s rights.

#CAPP gathers a lot of women not only from France, but also from Belgium, Québec and many other places in order to fight the most racist, xenophobic, pedo-criminal and misogynistic : the porn and pr
ostitution systems.


Nous luttons contre :


Toutes les formes de marchandisation des êtres humain.e.s (qui touchent principalement des femmes et des enfants) : prostitution, porno-prostitution, GPA…

Le système sexiste, raciste, colonialiste et capitaliste permettant et encourageant cette marchandisation

Le lobby de l’industrie du sexe (ou lobby proxénète) :

Sa propagande, fondée sur des mensonges, la confusion, l’intimidation, la manipulation et visant à banaliser les violences machistes que constituent des rapports sexuels forcés par la contrainte économique.

Ses revendications en faveur des droits des proxénètes et des violeurs

Son idéologie légitimant la domination d’un sexe par un autre et la pédocriminalité à travers la pornification des femmes et des enfants.

Ses attaques violentes et permanentes à l’encontre des féministes et des survivantes de la prostitution dans le but de les réduire au silence.


We fight against :

– All forms of merchandisation of human beings (which mostly harm women and children) :
Prostitution, porn-prostitution, surrogacy…

– The sexist, racist, colonialist and capitalist system that allow and encourage this merchandisation

The pimp lobby :

– Its propaganda, based on lies, confusion, intimidation and manipulation aiming to normalize misogynist violences, including  sexual intercourses coerced by economical pressure.

– Its advocacy in favour of pimps and rapists / johns.

– Its ideology that legitimates the domination of one sex on the other and pedocriminality through the hypersexualisation of women and children.

– Its violent and permanent attacks against feminists and prostitution survivors in order to silence us.


NOUS LUTTONS POUR :

Que la voix des survivantes de la porno – prostitution soit entendue

– Que la porno – prostitution soit reconnue par tou.te.s en tant que violence sexiste et sexuelle intégrée à un marché capitaliste mondial

Une politique abolitionniste intégrale incluant les victimes de la pornocriminalité, à travers l’application et le renforcement de tous les volets de la loi de 2016 en France inspirée du modèle nordique, c’est à dire :

La mise en place de dispositifs efficaces et adaptés pour permettre à celles qui le souhaitent de quitter le milieu prostitutionnel (accès au logement, accès aux soins médicaux et psychologiques appropriés, accès à la formation professionnelle et à l’emploi, régularisation et protection des victimes de la traite…)

Une sensibilisation générale de la population aux violences sexistes et sexuelles, à la réalité de la prostitution, à ses causes et à ses conséquences.

Une formation approfondie des agent.e.s des services sociaux et de santé, judiciaires et policiers…

Éliminer tous facteurs d’entrée dans la prostitution, à savoir : le proxénétisme, la culture du viol, la pédocriminalité, les violences sexuelles, la domination masculine sous toutes ses formes, la précarité et l’exclusion sociale…

WE ADVOCATE FOR :

The voices of prostitution and porn survivors to be heard.

The porn and prostitution industries to be recognized by everyone as violence against women integrated to a universal capitalist system.

An end-to-end abolitionist policy that includes all victims of porn related criminality, through the enforcement and reinforcement of all parts of the 2016 French law inspired from the nordic model, aka :

The implementation of efficient and relevant facilities allowing those who want it to exit the prostitution system (access to housing, access to healthcare and psychological care, access to professional courses and employment, regularization and protection of the victims of sexual trafficking)

Raising awareness in the population about sexist and sexual violences, the reality of prostitution, its causes and its consequences.

An in-depth course for social workers, health workers, police officers and court workers.

The elimination of all factors of entrance in prostitution, aka : pimping, rape culture, pedocriminality, sexual violences, male domination in all its forms, financial precarity and social exclusion…


Nous nous battrons pour que la honte change de camp

Nous nous battrons pour que plus aucune femmes n’ait à choisir entre vendre son viol et la pauvreté.

Pour notre dignité à toutes, pour que plus jamais nous n’ayons à brandir les visages des victimes. Tant qu’il y aura ne serait-ce qu’une seule morte. Tant qu’il y aura une seule femme victime du sexclavage, nous serons là, avec elles, jusqu’à l’abolition universelle.

We will fight so that shame switches sides.

We will fight so that no woman has to choose between selling her rape or poverty ever again.

For all women’s dignity, more than ever, so that we don’t have to wave the face of victims ever again. As long as there is even one woman dead, one woman victim of sex slavery, we will be there, with her and with them, until universal abolition.


Vous pouvez désormais faire un don au Collectif !

  • Notre but ? Continuer de vous informer et vous éduquer sur la réalité de l’esclavage sexuel.
  • Comment ? Par des actions coups de poing, un site informatif (collectifapp.com) , ainsi qu’une chaîne YouTube.
  • Cependant CAPP a besoin de vous pour survivre et pour financer ses actions. La recherche, rédaction d’articles et le matériel prend beaucoup de temps et d’énergie, que nous prenons sur nos ressources maigres et l’énergie qui nous reste sur notre temps libre. 
  • Vos dons permettrons aux membres de CAPP de continuer d’agir, d’informer et relayer la parole des survivantes. 
  • Merci à vous !
Ponctuel
Mensuellement
Annuellement

Réaliser un don ponctuel

Réaliser un don mensuel

Réaliser un don annuel

Choisir un montant

€5,00
€15,00
€100,00
€5,00
€15,00
€100,00
€5,00
€15,00
€100,00

Ou saisir un montant personnalisé


Votre contribution est appréciée.

Votre contribution est appréciée.

Votre contribution est appréciée.

Faire un donFaire un don mensuelFaire un don annuel

« On les abreuve de honte parce qu’on en a fait des prostituées, comme si la honte était pour les victimes et non pour les assassins »

Louise Michel, Militante anarchiste.

MYTHE VI : « Certaines femmes disent que c’est leur choix de se prostituer »

Certaines personnes acceptent de travailler pour moins que le salaire minimum ( notamment les sans-papiers par exemple). Certaines acceptent même de vendre un organe. Dans les deux cas, notre société à décidé de protéger les plus vulnérables et de garantir une vie décente pour tout·e·s .Dans ce cas, la loi condamne l’employeur ou l’acheteur deLire la suite « MYTHE VI : « Certaines femmes disent que c’est leur choix de se prostituer » »

MYTHE V : « La prostitution est une question de liberté sexuelle, l’abolition est anti-sexe »

Soyons plus précise,de quelle liberté sexuelle parlons-nous ? Tout le monde s’accorde à dire que la liberté sexuelle consiste à jouir de droits sexuels sains et sécurisés, sur la base de l’égalité et sans aucune discrimination, coercition ou violence. ( définition de la liberté sexuelle par l’OMS ) La prostitution n’est pas une question deLire la suite « MYTHE V : « La prostitution est une question de liberté sexuelle, l’abolition est anti-sexe » »

MYTHE IV : « La prostitution rapporte beaucoup d’argent, c’est de l’argent facile »

Selon Interpol, un proxénète gagne plus de 110 000 euros par an et par femme dans la prostitution. En France, on estime qu’un proxénète gagne entre 460 et 762 euros par jour. Un réseau qui contrôle une douzaine de femmes peut faire jusqu’à 9100 euros par jour. ( Source : Dusch, 2002, 151 ) SiLire la suite « MYTHE IV : « La prostitution rapporte beaucoup d’argent, c’est de l’argent facile » »

MYTHE III : « C’est un choix »

« Si les femmes avaient plus de choix économique dans cette société, elles ne choisiraient pas d’être agressées dans la prostitution » Le choix est toujours lié à un contexte. Aujourd’hui en Europe, l’égalité des sexes n’est pas une réalité : Il suffit de regarder l’écart salarial entre les hommes et les femmes (16,8%), la prévalence desLire la suite « MYTHE III : « C’est un choix » »

MYTHE II : « La prostitution apporte aux femmes une indépendance économique, surtout aux femmes migrantes »

En période de crise économique, avec un taux de chômage élevé, des attitudes racistes florissantes, il serait très facile de dire que la prostitution est une solution pour les femmes en général, et pour les femmes migrantes en particulier. Elle permettrait même de réduire le taux de chômage ! (lol) Les vrais problèmes des femmesLire la suite « MYTHE II : « La prostitution apporte aux femmes une indépendance économique, surtout aux femmes migrantes » »

MYTHE I : « C’est un travail comme un autre »

Connaissez-vous un autre travail où les gens font face à un taux de mortalité 10 à 40 fois supérieur à la moyenne ? Un travail où des femmes subissent régulièrement des violences physiques et quotidiennement des agressions sexuelles ? Cela signifie-t-il que ce soi-disant « emploi » est réservé aux femmes étrangères de votre pays ? AuLire la suite « MYTHE I : « C’est un travail comme un autre » »

La dangerosité de « l’assistanat sexuel »

Par Jacqueline Gwynne traduit par Joana Vrillot L’une des raisons invoquées pour justifier la prostitution est le droit des hommes handicapés à avoir des relations sexuelles avec une prostituée.  « Et les hommes handicapés ? Les hommes handicapés ont aussi le droit d’avoir des relations sexuelles, n’est-ce pas ? » disent-ils.  Je pense qu’il est intéressant de noter que ceLire la suite « La dangerosité de « l’assistanat sexuel » »

La prostitution dans l’Histoire

Retrouvez toutes nos publications sur l’histoire de la prostitution sur notre compte instagram La prostitution au Moyen-Âge Origine de l’expression :  » Bonne renommée vaut mieux que ceinture dorée «  Ombrelle & Parapluie : Indice omniprésent Le Merkin : La perruque pubienne

13 AVRIL 2021 – 5 ans Loi 2016 Prostitution !

Ce dimanche 11 Avril 2021, à l’occasion des 5 ans du vote de la loi du 13 avril 2016 visant à renforcer la lutte contre le système prostitutionnel et à accompagner les personnes prostituées, le Collectif Abolition Porno Prostitution (CAPP, collectif de survivantes de la Porno Prostitution), organise un rassemblement à 14h au métro blanche, devant le Moulin Rouge, au cœur du quartier rouge de Paris, haut lieu de l’exploitation sexuelle.

Chargement en cours…

Un problème est survenu. Veuillez actualiser la page et/ou essayer à nouveau.