Qu’est-ce que le STRASS « syndicat » ? – Partie 3 et 4

PARTIE III – Positions du STRASS sur le proxénétisme Une position ambigüe : Le STRASS a une position ambigüe et souvent contradictoire sur le proxénétisme. A première vue, cette association semble se positionner contre le proxénétisme. Sur le site du STRASS (1), on peut en effet lire régulièrement à la fin des posts le sloganLire la suite « Qu’est-ce que le STRASS « syndicat » ? – Partie 3 et 4″

« Travail du sexe » : l’origine du terme et du mouvement

« Travailleuses du sexe », « travail du sexe », « sex work is work ». Vous les voyez partout, même quand on parle de trafic sexuel. Tout le monde, surtout les médias ont l’air convaincu que c’est le nouveau terme respectueux pour qualifier ces femmes.Vous vous en doutez, c’est un terme récent. Aussi récent que « technicienne de surface » ou « hôtesseLire la suite « « Travail du sexe » : l’origine du terme et du mouvement »

Qu’est-ce que le STRASS « syndicat » ? – Partie 1 et 2

A l’origine du STRASS se trouve un groupe intitulé « les Putes » fondé en 2006 par deux hommes : Thierry Schaffauser, alias Zezetta Star et Jean-François Poupel, alias Maîtresse Nikita.

PROSTITUTION 2022 : Les affaires dont personne ne veut parler

Il y a des faits qui agacent certains*, car révélateurs d’une réalité que l’on veut masquer par intérêt politique. Cet intérêt est la volonté de faire de la prostitution un « métier respectable comme un autre », avec la volonté de masquer qu’il ne se passe pas un jour sans une agression, une tentative de meurtre, unLire la suite « PROSTITUTION 2022 : Les affaires dont personne ne veut parler »

Que se passe-t-il dans la tête d’une survivante d’exploitation sexuelle ?

Le syndrome de stress post-traumatique (SSPT) est l’un des diagnostics les plus courants auxquels sont confrontées les victimes de la traite et de la prostitution après avoir quitté l’exploitation sexuelle.

Le TSPT ( Trouble de stress post-traumatique ) est tout simplement le résultat d’un traumatisme. Qu’il s’agisse de torture physique et de manipulation émotionnelle souvent infligées par les proxénètes, des hommes ou d’agression sexuelle continuelle subie par d’innombrables « clients », le traumatisme est véritablement la pierre angulaire de la traite des êtres humaines et de la prostitution.

AMELIA TIGANUS : Survivante de la prostitution et Antispéciste.

« C’est dans les yeux d’une vache que j’ai lié le féminisme et l’antispécisme » Je me suis rappelée que j’aimais les vaches; j’aime leurs yeux, leurs cils. A ce moment la, je me suis vue dans cet élevage. Si nous mettions des femmes à la place des vaches, cet élevage deviendrait une maison close. Amelia TiganusLire la suite « AMELIA TIGANUS : Survivante de la prostitution et Antispéciste. »

PORNO : Ce que cela coûte et rapporte réellement de nos jours

« Ça n’en vaut pas la peine. Il faut ensuite négocier avec soi-même : « Vais-je faire des scènes de torture ? Vais-je faire du porno fétichiste ? Vais-je être… forcée ? » Nous avons toutes et tous entendu justifier le porno par les mêmes vieux clichés : « cela a aidé une étudiante à payer ses frais deLire la suite « PORNO : Ce que cela coûte et rapporte réellement de nos jours »

C’est quoi le genre, « l’idéologie de genre » et la « transidentité » ?

Lecture 3min – par Joana Vrillot Le genre est une fiction créé par le patriarcat. Le genre est ce qu’on appelle « Féminité » et « Masculinité ». Le genre consiste à attribué des stéréotypes, donc des attributs arbitraires fondés sur des idées préconçues* que l’on attribue à un groupe de personnes selon son sexe. *exemple : le rose,Lire la suite « C’est quoi le genre, « l’idéologie de genre » et la « transidentité » ? »

MYTHE VI : « Certaines femmes disent que c’est leur choix de se prostituer »

Certaines personnes acceptent de travailler pour moins que le salaire minimum ( notamment les sans-papiers par exemple). Certaines acceptent même de vendre un organe. Dans les deux cas, notre société à décidé de protéger les plus vulnérables et de garantir une vie décente pour tout·e·s .Dans ce cas, la loi condamne l’employeur ou l’acheteur deLire la suite « MYTHE VI : « Certaines femmes disent que c’est leur choix de se prostituer » »