TEMOIGNAGES

Prostitution : « J’ai BEAUCOUP de colère envers les hommes »

Littéralement personne ne savait que je faisais ça. Personne. Je suis allée chercher de l’aide dans le cadre d’un projet pour essayer de m’en sortir et ils n’arrêtaient pas de dire que c’était un choix de vie. Ils ont ignoré tous les problèmes médicaux que j’avais et la douleur que je ressentais.

« Clients » : Pourquoi les hommes vont voir les prostituées et ce qu’ils pensent d’elles

On m’a récemment demandé comment identifier un « client », et j’ai dû l’admettre : s’il ne se tient pas devant vous dans un bordel, brandissant un billet de cent euros, vous ne pouvez pas dire qui en est un et qui ne l’est pas. Non, même moi je ne peux pas les identifier dans la nature, même après 10 ans de prostitution. La raison, comme on l’entend si souvent, est que ce sont des hommes tout à fait normaux, mais cela ne dit pas tout.

2 JUIN : Brutale ou lente, la prostitution est une mort.

Ce matin, je me suis réveillée avec un appel glaçant, celui d’une femme terrifiée qui voulait savoir si j’avais des nouvelles de sa jeune sœur disparue depuis plusieurs jours. Elle m’a raconté qu’elle avait passé la nuit avec la police, qui avait fouillé les tentes de la colline du crack pour tenter de la retrouver. Je n’avais rien de rassurant à lui dire, sinon que j’allais écrire aux personnes susceptibles de lui avoir parlé et que je reviendrais vers elle si j’obtenais des informations. Un appel de routine.

AMELIA TIGANUS : Survivante de la prostitution et Antispéciste.

« C’est dans les yeux d’une vache que j’ai lié le féminisme et l’antispécisme » Je me suis rappelée que j’aimais les vaches; j’aime leurs yeux, leurs cils. A ce moment la, je me suis vue dans cet élevage. Si nous mettions des femmes à la place des vaches, cet élevage deviendrait une maison close. Amelia TiganusLire la suite « AMELIA TIGANUS : Survivante de la prostitution et Antispéciste. »

PORNO : Ce que cela coûte et rapporte réellement de nos jours

« Ça n’en vaut pas la peine. Il faut ensuite négocier avec soi-même : « Vais-je faire des scènes de torture ? Vais-je faire du porno fétichiste ? Vais-je être… forcée ? » Nous avons toutes et tous entendu justifier le porno par les mêmes vieux clichés : « cela a aidé une étudiante à payer ses frais deLire la suite « PORNO : Ce que cela coûte et rapporte réellement de nos jours »

La dangerosité de « l’assistanat sexuel »

Par Jacqueline Gwynne traduit par Joana Vrillot L’une des raisons invoquées pour justifier la prostitution est le droit des hommes handicapés à avoir des relations sexuelles avec une prostituée.  « Et les hommes handicapés ? Les hommes handicapés ont aussi le droit d’avoir des relations sexuelles, n’est-ce pas ? » disent-ils.  Je pense qu’il est intéressant de noter que ceLire la suite « La dangerosité de « l’assistanat sexuel » »

Daria Khovanka : « Écoutez les concernées »

Écrit en Juillet 2020 – lecture 10 min – pour la revue Behigorri Voilà ce qu’on demande systématiquement à toute personne qui cherche à se faire un avis sur la question de la prostitution. Il faut écouter les concernées, mais pas n’importe lesquelles, hein ! Celles et ceux qui martèlent cette injonction redirigent toujours l’interlocuteurLire la suite « Daria Khovanka : « Écoutez les concernées » »

PROSTITUTION : Mineure, tatouée comme du « bétail » en Espagne.

Aujourd’hui c’est l’histoire de Nora et Madalina que nous vous partageons. Prostitution, drogue, proxénétisme, techniques de manipulation, … Ces filles mineures envoyées en Espagne pour être vendues sont la réalité de cette industrie, l’une des plus meurtrières du monde. NORA : Biographie d’un cadavre En Espagne comme dans tous les pays, il existe des mineuresLire la suite « PROSTITUTION : Mineure, tatouée comme du « bétail » en Espagne. »

DELIA ESCUDILLA : « La vie après la rue est une vie d’après-guerre »

PORTRAIT DE SURVIVANTE : Delia est une survivante de la prostitution, autrice du livre « Viol consenti, la prostitution sans maquillage, autobiographie ». La crise de la fin des années 90′ en Argentine l’a poussée dans la rue, sur les trottoirs. Elle a passé sept ans dans le système prostitutionnel. «Le fil conducteur de ma prostitution était laLire la suite « DELIA ESCUDILLA : « La vie après la rue est une vie d’après-guerre » »

Vanessa Danieli « Le PORNO m’a rendue suicidaire »

Traduction d’un article UOL Diverti par Joana Vrillot : Une « ex-actrice » brésilienne affirme que les femmes devraient montrer le « porno pourri » « Je pense que les femmes qui ont quitté [l’industrie] devraient prendre position et dire toutes les violences qu’elles ont vécu, mais beaucoup ne le feront pas » Vanessa Danieli, une ancienne « actrice » porno, écrit laLire la suite « Vanessa Danieli « Le PORNO m’a rendue suicidaire » »

#Metoo Porn, TÉMOIGNAGES : Libérons la parole dans le porno.

Le mouvement #Metoo a permis au féminisme une avancée considérable dans la libération de la parole. Il reste cependant des sujets tabous au sein même du thème des violences faites aux femmes : Comme la Porno Prostitution[1]. Ces derniers mois, nous entendons beaucoup de témoignages de femmes poussées par les lobbys de l’industrie du « sexe »,Lire la suite « #Metoo Porn, TÉMOIGNAGES : Libérons la parole dans le porno. »

TÉMOIGNAGE, PROSTITUTION : « 150 euros, Est-ce que ça en valait la peine ? »

3 Mai 2020, 23h12, message privé sur la page Facebook de notre collectif.Une femme prend le courage de parler. Ce nouvel article est consacré à cette anonyme, forte et courageuse, qui nous a envoyé son histoire, parce qu’elle veut, elle aussi, porter une pierre à l’édifice du mouvement pour la libération des femmes. Tous lesLire la suite « TÉMOIGNAGE, PROSTITUTION : « 150 euros, Est-ce que ça en valait la peine ? » »

ALLEMAGNE : « On baise sans capote, on s‘en fout du corona »

De la survivante et militante allemande Huschke Mau, Mars 2020 :  » On baise sans capote, on s‘en fout du corona » peut-on lire dans un forum de clients, en réponse à une question sur la fréquentation de prostituées en temps d‘épidémie de corona. Si vous vous demandez ce qu‘échangent entre eux les clients de prostituéesLire la suite « ALLEMAGNE : « On baise sans capote, on s‘en fout du corona » »

J’ai travaillé une année en Allemagne comme prostituée

Voici le témoignage de Monika, survivante de la prostitution qui a bénéficié d’un parcours de sortie grâce au Mouvement du nid. J’ai travaillé une année en Allemagne comme prostituée.  Après plusieurs années de perdition dans plusieurs pays, je suis arrivée en Allemagne. Le système est organisé de façon à ce que chaque travailleur indépendant soitLire la suite « J’ai travaillé une année en Allemagne comme prostituée »

LES DOMMAGES PHYSIQUES DÛS À LA PROSTITUTION

Mon rapport ici est basé sur mon travail et mon expérience là-bas, où j’ai travaillé dans le travail de rue et en tant que gynécologue basé au «ZB». À mon avis, ni les années ni les deux lois n’ont changé quoi que ce soit au sujet des dommages à la santé et des dommages physiques dont les femmes ont souffert, hier et aujourd’hui.

Quand j’entends des gens me dire que la prostitution évite les viols

12 novembre 2019 – Témoignage I « Quand j’entends des gens me dire, que les violeurs peuvent aller voir les prostituées, comme ça ils peuvent évacuer leurs « frustrations », et que cela évite qu’ils violent une femme; Ce que j’entends dans vos paroles c’est que moi je suis une femme violable. Moi je suis le défouloirLire la suite « Quand j’entends des gens me dire que la prostitution évite les viols »

%d blogueurs aiment cette page :