MYTHE V : « La prostitution est une question de liberté sexuelle, l’abolition est anti-sexe »

Soyons plus précise,
de quelle liberté sexuelle parlons-nous ?

Tout le monde s’accorde à dire que la liberté sexuelle consiste à jouir de droits sexuels sains et sécurisés, sur la base de l’égalité et sans aucune discrimination, coercition ou violence.

( définition de la liberté sexuelle par l’OMS )

La prostitution n’est pas une question de sexe, mais de pouvoir :

L’achat d’un rapport sexuel est la négation du désir de l’autre personne.

Payer pour du « sexe » c’est nier le droit de l’autre personne au désir sexuel, et cela consiste en une profonde privation de pouvoir de l’autre être humain, des femmes majoritairement.

En d’autres termes,
acheter du « sexe » à quelqu’un ne peut jamais être une question de liberté sexuelle.

Les abolitionnistes sont PRO – SEXE : elles veulent une véritable liberté et égalité sexuelle entre les femmes et les hommes.

Et cela ne peut pas être atteint tant que la sexualité est placée dans le cadre du marché, du commerce.


Votre commentaire

Choisissez une méthode de connexion pour poster votre commentaire:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :