Maldy Bonheur : La prostitution est structurée comme une secte

On entend partout qu’il faut savoir se vendre, vendre sa force de travail, sa matière grise, son savoir faire. Mais que faire quand personne n’en veut ? C’est là que le milieu intervient, profitant de la fragilité matérielle et affective des individus, rejetées par notre société et son fonctionnement élitiste. Le milieu offre à ces laissées-pour-compter l’illusion d’un monde meilleur où l’argent rend tout plus facile.

Roxie : Onlyfans « la plus grosse erreur de ma vie »

Il m’a fallu 31 ans pour comprendre tout cela et assimiler ce que j’ai vu de la part de mes collègues.
Quand elles se persuadent de leur autodétermination en disant : « j’ai été traitée comme une merde toute ma vie, alors autant que je gagne de l’argent avec ça ». Pour moi, à partir de ce moment-là, c’était fini.

LA CRISE DU PORNO : les effets sur les enfants.

L’actualité du moment concernant la pornocriminalité se divise en deux : les dangers du porno pour les enfants, et les dangers du porno pour les femmes. Côté protection des mineurs nous sommes face à un échec total. En revanche, pour ce qui est de la reconnaissance de la criminalité de cette industrie nous avançons fort.

« Clients » : Pourquoi les hommes vont voir les prostituées et ce qu’ils pensent d’elles

On m’a récemment demandé comment identifier un « client », et j’ai dû l’admettre : s’il ne se tient pas devant vous dans un bordel, brandissant un billet de cent euros, vous ne pouvez pas dire qui en est un et qui ne l’est pas. Non, même moi je ne peux pas les identifier dans la nature, même après 10 ans de prostitution. La raison, comme on l’entend si souvent, est que ce sont des hommes tout à fait normaux, mais cela ne dit pas tout.

Qu’est-ce que le STRASS « syndicat » ? – Partie 3 et 4

PARTIE III – Positions du STRASS sur le proxénétisme Une position ambigüe : Le STRASS a une position ambigüe et souvent contradictoire sur le proxénétisme. A première vue, cette association semble se positionner contre le proxénétisme. Sur le site du STRASS (1), on peut en effet lire régulièrement à la fin des posts le sloganLire la suite « Qu’est-ce que le STRASS « syndicat » ? – Partie 3 et 4″

AMELIA TIGANUS : Survivante de la prostitution et Antispéciste.

« C’est dans les yeux d’une vache que j’ai lié le féminisme et l’antispécisme » Je me suis rappelée que j’aimais les vaches; j’aime leurs yeux, leurs cils. A ce moment la, je me suis vue dans cet élevage. Si nous mettions des femmes à la place des vaches, cet élevage deviendrait une maison close. Amelia TiganusLire la suite « AMELIA TIGANUS : Survivante de la prostitution et Antispéciste. »

MYTHE VI : « Certaines femmes disent que c’est leur choix de se prostituer »

Certaines personnes acceptent de travailler pour moins que le salaire minimum ( notamment les sans-papiers par exemple). Certaines acceptent même de vendre un organe. Dans les deux cas, notre société à décidé de protéger les plus vulnérables et de garantir une vie décente pour tout·e·s .Dans ce cas, la loi condamne l’employeur ou l’acheteur deLire la suite « MYTHE VI : « Certaines femmes disent que c’est leur choix de se prostituer » »

MYTHE V : « La prostitution est une question de liberté sexuelle, l’abolition est anti-sexe »

Soyons plus précise,de quelle liberté sexuelle parlons-nous ? Tout le monde s’accorde à dire que la liberté sexuelle consiste à jouir de droits sexuels sains et sécurisés, sur la base de l’égalité et sans aucune discrimination, coercition ou violence. ( définition de la liberté sexuelle par l’OMS ) La prostitution n’est pas une question deLire la suite « MYTHE V : « La prostitution est une question de liberté sexuelle, l’abolition est anti-sexe » »

MYTHE IV : « La prostitution rapporte beaucoup d’argent, c’est de l’argent facile »

Selon Interpol, un proxénète gagne plus de 110 000 euros par an et par femme dans la prostitution. En France, on estime qu’un proxénète gagne entre 460 et 762 euros par jour. Un réseau qui contrôle une douzaine de femmes peut faire jusqu’à 9100 euros par jour. ( Source : Dusch, 2002, 151 ) SiLire la suite « MYTHE IV : « La prostitution rapporte beaucoup d’argent, c’est de l’argent facile » »

MYTHE III : « C’est un choix »

« Si les femmes avaient plus de choix économique dans cette société, elles ne choisiraient pas d’être agressées dans la prostitution » Le choix est toujours lié à un contexte. Aujourd’hui en Europe, l’égalité des sexes n’est pas une réalité : Il suffit de regarder l’écart salarial entre les hommes et les femmes (16,8%), la prévalence desLire la suite « MYTHE III : « C’est un choix » »