Prostitution : « J’ai BEAUCOUP de colère envers les hommes »

Littéralement personne ne savait que je faisais ça. Personne. Je suis allée chercher de l’aide dans le cadre d’un projet pour essayer de m’en sortir et ils n’arrêtaient pas de dire que c’était un choix de vie. Ils ont ignoré tous les problèmes médicaux que j’avais et la douleur que je ressentais.

La pornographie, c’est de la prostitution filmée. Et totalement dépénalisée, cela ne la rend pas sûre.

En tant que survivante de l’exploitation sexuelle commercialisée, tant dans le secteur de la prostitution que dans celui de la pornographie, je trouve absolument ridicule la prétention qu’il faille dépénaliser les tierces parties, par exemple les proxénètes, pour « assurer la sécurité de toutes les femmes ».

« Clients » : Pourquoi les hommes vont voir les prostituées et ce qu’ils pensent d’elles

On m’a récemment demandé comment identifier un « client », et j’ai dû l’admettre : s’il ne se tient pas devant vous dans un bordel, brandissant un billet de cent euros, vous ne pouvez pas dire qui en est un et qui ne l’est pas. Non, même moi je ne peux pas les identifier dans la nature, même après 10 ans de prostitution. La raison, comme on l’entend si souvent, est que ce sont des hommes tout à fait normaux, mais cela ne dit pas tout.

« Travail du sexe » : l’origine du terme et du mouvement

« Travailleuses du sexe », « travail du sexe », « sex work is work ». Vous les voyez partout, même quand on parle de trafic sexuel. Tout le monde, surtout les médias ont l’air convaincu que c’est le nouveau terme respectueux pour qualifier ces femmes.Vous vous en doutez, c’est un terme récent. Aussi récent que « technicienne de surface » ou « hôtesseLire la suite « « Travail du sexe » : l’origine du terme et du mouvement »

Que se passe-t-il dans la tête d’une survivante d’exploitation sexuelle ?

Le syndrome de stress post-traumatique (SSPT) est l’un des diagnostics les plus courants auxquels sont confrontées les victimes de la traite et de la prostitution après avoir quitté l’exploitation sexuelle.

Le TSPT ( Trouble de stress post-traumatique ) est tout simplement le résultat d’un traumatisme. Qu’il s’agisse de torture physique et de manipulation émotionnelle souvent infligées par les proxénètes, des hommes ou d’agression sexuelle continuelle subie par d’innombrables « clients », le traumatisme est véritablement la pierre angulaire de la traite des êtres humaines et de la prostitution.

AMELIA TIGANUS : Survivante de la prostitution et Antispéciste.

« C’est dans les yeux d’une vache que j’ai lié le féminisme et l’antispécisme » Je me suis rappelée que j’aimais les vaches; j’aime leurs yeux, leurs cils. A ce moment la, je me suis vue dans cet élevage. Si nous mettions des femmes à la place des vaches, cet élevage deviendrait une maison close. Amelia TiganusLire la suite « AMELIA TIGANUS : Survivante de la prostitution et Antispéciste. »

L’industrie du « sexe » veut vous garder confus à son sujet

10 min de lecture • Écrit par Alison Phillips sur Exodus Cry • 10 octobre 2019 Il y a plusieurs années, j’ai assisté à une projection de film proposée par une organisation réputée de lutte contre la traite. Le documentaire portait sur la réalité de la prostitution et du commerce du sexe. À la fin du film, les organisateursLire la suite « L’industrie du « sexe » veut vous garder confus à son sujet »

ONLYFANS : Nouvelle plate-forme d’exploitation sexuelle

Écrit par Miguel Moneo, 15 juillet 2020, traduit par Joana Vrillot et Daria Khovanka à chaque nouvelle création, pour chaque nouvelle génération, la porno prostitution trouve sa place. Après Twitter et ses comptes porno, Tik Tok et la pédocriminalité, Trip Advisor et ses annonces, c’est au tour du site Onlyfans. Comment et pourquoi ces réseauxLire la suite « ONLYFANS : Nouvelle plate-forme d’exploitation sexuelle »

PROSTITUTION : Mineure, tatouée comme du « bétail » en Espagne.

Aujourd’hui c’est l’histoire de Nora et Madalina que nous vous partageons. Prostitution, drogue, proxénétisme, techniques de manipulation, … Ces filles mineures envoyées en Espagne pour être vendues sont la réalité de cette industrie, l’une des plus meurtrières du monde. NORA : Biographie d’un cadavre En Espagne comme dans tous les pays, il existe des mineuresLire la suite « PROSTITUTION : Mineure, tatouée comme du « bétail » en Espagne. »

DELIA ESCUDILLA : « La vie après la rue est une vie d’après-guerre »

PORTRAIT DE SURVIVANTE : Delia est une survivante de la prostitution, autrice du livre « Viol consenti, la prostitution sans maquillage, autobiographie ». La crise de la fin des années 90′ en Argentine l’a poussée dans la rue, sur les trottoirs. Elle a passé sept ans dans le système prostitutionnel. «Le fil conducteur de ma prostitution était laLire la suite « DELIA ESCUDILLA : « La vie après la rue est une vie d’après-guerre » »